Le "guide de la pollution de l'air intérieur", publié par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) et le ministère de la santé, rappelle que "nous passons 14 heures par jour en moyenne à notre domicile".

Et l'air que nous y respirons n'est pas toujours de bonne qualité : tabagisme, moisissures, matériaux de construction, meubles, acariens, produits d'entretien, bougies parfumées, appareils de chauffage, moquettes, concourent à l'accumulation de polluants. Lesquels peuvent provoquer des allergies, des irritations, des maux de tête...

La première mesure à prendre, la plus simple: ouvrir grand les fenêtres au moins 10 minutes par jour, afin de diluer certains polluants qui ne sont présents qu'à l'intérieur des logements. Et ce d'autant plus que l'on bricole, cuisine, fait le ménage, fait sécher du linge, ou après une douche...

Surtout, le guide recommande de réduire les émissions de polluants à la source: "sortez toujours à l'extérieur pour fumer", "n'utilisez jamais en continu des appareils de chauffage d'appoint", pour éviter les émanations de monoxyde de carbone.

La brochure cible les produits de bricolage ou d'entretien, aux composants volatils, les produits ménagers, les bougies parfumées ou encens, les produits cosmétiques, qui peuvent contenir des éléments toxiques. Ou encore les tapis, moquettes, tentures, qui favorisent l'accumulation des poussières et des acariens (passer l'aspirateur, nettoyer fréquemment la literie)...

On peut retrouver ces conseils sur le site www.prevention-maison.fr, où la brochure peut être commandée gratuitement.

(© 2009 AFP)