Economies d'Energie

Utilisez les lampes basse consommation. Elles ont une durée de vie plus élevée qu’une ampoule à incandescence et consomment 5 fois moins d’électricité !
Bannissez les lampes halogènes qui ne sont pas forcément utiles et qui surconsomment de l’électricité. Une lampe halogène allumée pendant 3 heures consomme autant que 23 ampoules basse consommation en une année.
Et n'oubliez pas d’éteindre les lumières quand vous quittez une pièce ?

Les appareils en veille consomment 150 à 500 kWh par ménage et par an, l’équivalent de la consommation d’un réfrigérateur sur la même période. Ça laisse réfléchir...

La température ambiante idéale et saine recommandée pour un intérieur est de 19° C. Prenez aussi l’habitude de baisser ou d’éteindre votre chauffage en cas d’absence ou lorsque vous aérez les pièces. 1 degré de moins, c’est 7 % de consommation d’énergie en moins.

Evitez tout ce qui provoque une surconsommation de votre réfrigérateur, comme la givre, ou un plat chaud. Dégivrez le régulièrement; une couche de 3 mm de givre augmente la consommation d’électricité de 30 %.
Il est également important de nettoyer la grille à l’arrière de l’appareil une fois par an, elle aussi source de surconsommation d’électricité.

Evitez les bains. Une douche de 5 minutes consomme 30 à 80 litres d’eau et un bain 150 à 200 litres.

Faites attention aux fuites d'eau en eau potable gaspillée par jour. Un robinet peut dépenser jusqu’à 120 litres et une chasse d’eau = 600 litres, soit la consommation / jour d’une famille de 4 personnes.

Optimisez votre chasse d'eau en réduisant le volume. Pour cela, mettez une brique ou une bouteille lestée dans le réservoir des toilettes. Cela diminue la consommation d’eau.
Adoptez le double débit : des chasses d’eau économiques proposent aujourd’hui deux types de débit 3 ou 6 litres d’eau contre 9 litres pour une chasse d’eau classique.
Fermez les robinets pendant le brossage de dents. L'économie est de 12 litres / minute si on laisse couler l’eau.


Nos déchets

Halte aux produits jetables : gobelets et assiettes en plastique, lingettes nettoyantes qui produisent 3 à 6 fois plus de déchets que les produits traditionnels et coûtent cher. Rien ne vaut les éponges ou serpillères !

L’utilisation excessive de produits anti-bactériens dans les toilettes ou le lavabo perturbe le bon fonctionnement des stations d’épuration. Utilisez des produits bio-dégradables ainsi que des noix de lavage pour laver votre linge.

Le tri des déchets ménagers doit être un automatisme. Il permet de recycler des matières comme le papier ou le verre. Par exemple, le traitement du verre diminue de 12 % le poids des déchets ménagers à traiter, ou encore une tonne de plastique recyclée équivaut à 600 à 800 kg de pétrole brut économisés ou encore 5.000 bouteilles en plastique recyclées = 1 baril de pétrole économisé.
Les réserves mondiales de pétrole s’épuiseront dans près de 40 ans...

50 % des déchets ménagers sont constitués d’emballages.Il est temps de provilégier les éco-recharges, de trier ses déchets et de limiter avec parcimonie l'utilisation de sacs plastique. Chaque année, c’est près de 100 000 tonnes de déchets qui sont produites et qui mettront de 100 à 400 ans pour se dégrader naturellement.

Les piles usagées doivent être rapportées chez vos commerçants car jetées à la poubelle, elles constituent un danger de pollution au plomb très nocif pour l’environnement.
Ne jetez rien dans les toilettes ! Cela nuit au bon fonctionnement des stations d’épuration, qui vont rejeter des déchets mal éliminés dans la nature.


Pollution atmosphérique

Utilisez les transports en commun, marchez ou enfourchez votre vélo, selon la distance que vous voulez parcourir bien sûr ! Ce sont les moyens les plus économiques et les moins pollueurs. Une voiture émet 178 kg de gaz carbonique, (le CO2 est responsable en partie de l’intensification de l’effet de serre), sur un trajet Paris-Marseille, alors que sur une même distance, le TGV n’en émet que 3 kg !
Si vraiment vous ne pouvez vous passer de votre voiture, surveillez la pression des pneus, qui mal gonflés, provoquent une surconsommation de carburant autant qu’un filtre à air encrassé. Adaptez votre allure, évitez la climatisation... Pensez à stopper le contact en cas d’arrêt dans les bouchons par exemple.