Un meilleur poids santé

D'après les associations américaines et canadiennes de diététique, les végétariens maintiennent un meilleur poids santé que les personnes qui mangent de la viande. De plus, ils meurent moins de maladies cardiaques, ont une pression artérielle plus régulière et sont moins à risque de développer le diabète de type 2, de même que le cancer du côlon et de la prostate. Le fait de consommer moins de gras saturés, de cholestérol et de protéines animales, qui bloquent les artères, expliquerait ce meilleur bilan de santé.
Autre bonne raison: le régime végétarien est riche en éléments nutritifs sains (glucides complexes et fibres alimentaires), en vitamines et en minéraux (acide folique, magnésium et vitamines C et E). À cela s'ajoutent les composés phytochimiques provenant des végétaux et qui contiennent, entre autres, des pigments colorés, comme les caroténoïdes.
Avec de tels arguments, on comprend mieux les bienfaits potentiels de l'alimentation végétarienne.

Ailleurs dans le monde

Alors que dans beaucoup de pays, le végétarisme remonte à la nuit des temps, pour certains d'entre nous, préparer un repas sans viande est un véritable défi. Là où, pour des raisons religieuses ou économiques, l'alimentation végétarienne est la norme, les repas traditionnels contiennent des denrées riches en nutriments qui remplacent la viande.
Il s'agit surtout de légumineuses- comme les pois et les haricots secs, accompagnés de grains entiers, de fruits et de légumes - et parfois d'oeufs et de produits laitiers. Dans certaines parties de l'Inde, les lentilles cuites dans le yogourt sont un aliment de base, alors qu'en Italie, la soupe faite de pâtes, de haricots et de légumes est un plat courant.

En Amérique du Nord

En Amérique du Nord, c'est une autre histoire: on croit qu'il suffit d'éliminer la viande sans rien changer d'autre pour devenir végétarien. C'est ce qui entraîne d'importantes carences de nutriments comme les protéines, le fer, le zinc, le calcium les gras oméga 3 et la vitamine B12 chez ceux qui s'improvisent végétariens du jour au lendemain.

Les protéïnes

On a longtemps pensé qu'il était difficile de remplacer les protéines dans un régime végétarien. Comme il manque certains acides aminés aux végétaux, on croyait devoir ajouter des protéines en combinant grains et légumineuses à chaque repas.
Des recherches ont cependant démontré que les adultes qui ont une alimentation variée et nutritive n'ont pas besoin d'incorporer ce duo dans chacun de leurs menus - on le recommande toutefois pour les enfants.
Il demeure néanmoins important de consommer des aliments riches en protéines à tous les repas; si on se contente d'en manger une fois par jour, au souper par exemple, cela peut entraîner un dérèglement de l'appétit. Les protéines aident à stabiliser le taux de sucre dans le sang, évitant les hauts et les bas qui entraînent des pertes d'énergie et des fringales de sucre et de glucides, sans parler des difficultés à maintenir son poids.
Les options: Consommer du fromage faible en gras, des oeufs ou du tofu, au petit-déjeuner ou le midi.

Le fer

Les végétariens sont aussi plus vulnérables à la fatigue s'ils manquent de fer, nutriment nécessaire à la santé des cellules sanguines et qui fournit l'oxygène aux muscles et au cerveau.
Les options: On trouve du fer dans les pois et les haricots secs, les lentilles, les noix, les graines et les légumes à feuilles vert foncé. Il y a cependant un hic: la viande contient du fer héminique, une variété que l'organisme absorbe plus facilement que celle fournie par les végétaux. Il est donc important d'ajouter un aliment riche en vitamine C à chaque repas pour aider l'organisme à absorber le fer non héminique; on peut, par exemple, jumeler des céréales de grains entiers et des baies, ou une soupe de lentilles et une salade de tomates.

Article de magazine.Madame.ca