Si "Mouton noir" (qui se révèle en fait être une brebis.... galeuse ) pouvait me lâcher les basques, ça m'arrangerait drôlement.
Ses messages, sans queue ni tête, aussi vindicatifs les uns que les autres, commencent à vraiment me lasser, d'autant plus que ce quadrupède n'a jamais le courage de laisser ses coordonnées pour que l'on puisse lui répondre.
Ce blog n'a aucune prétention et s'il ne te convient pas, rien ne t'oblige à venir le visiter. Masochiste et pétochard le Mouton ?
Alors maintenant tu restes dans ton près salé et tu m'oublies !